Redécouvrir son clown inter-rieur

Publié le par Astérie

Deux ans... Cela faisait deux ans que je voulais m'y inscrire ! Et j'hésitais et repoussais sans cesse.
Puis, un matin de printemps, je me suis décidée à franchir le pas, j'ai contacté Paolo Doss.

Paolo, que dire si ce n'est que c'est un homme d'une gentillesse et d'une douceur incroyable.
Que le soleil vibre dans sa voix, que son accent est comme un torrent qui déboule dans la campagne et vous inonde de bonne humeur et de joie de vivre !
Tout de suite j'ai senti que j'allais découvrir quelque chose, qu'une page de ma vie allait se tourner.

Les démarches administratives terminées, mon inscription confirmée, j'ai attendu avec fébrilité le début de ce stage dont on disait tant de bien autour de moi.

Début juillet, j'ai fait mes valises pour la ferme de Vévy-Wéron (ferme écolo-biologique) et je me suis mise en route avec quelques interrogations, craintes et doutes sur mes capacités à devenir clown.

Arrivée sur place, j'étais déjà aux anges quant au lieu de stage.
C'est un endroit paisible, où tout est en connection avec la nature.

Nous sommes arrivés peu à peu tous, et avons fait connaissance autour de la grande  table dans la cour sous un soleil radieux. Les chats se baladaient, les papillons se posaient doucement sur les arbustes, le saule pleureur ondulait au gré du vent léger qui soufflait sur la mare.

Lorsque tout le groupe fut réuni, Paolo nous a expliqué le déroulement de cette semaine de stage et nous avons fait nos présentations officielles. Nous venions tous d'horizons différents, avions ou pas vu Paolo en spectacle mais tous nous avions envie de faire de cette semaine une belle semaine humainement parlant, cela se sentait.

Je ne vais pas déflorer cette semaine de travail, de dévoilement, de tendresse partagée car comme Paolo nous l'a si bien dit : "Il faut le vivre pour le comprendre pleinement", et je partage complètement son point de vue.

Ce que je peux dire c'est qu'il m'a reconnecté à mon âme d'enfant, que j'ai retrouvé la joie de vivre mes émotions clownesques ou non de manière entière et sans retenue, que notre communion de groupe a été un baume sur des blessures et que -pour ne rien gâcher- les habitants de la ferme nous ont accueilli de manière si gentille et positive que nous étions bien tristes de nous quitter tous.

Je dois remercier Paolo de nous avoir rouvert les portes de notre enfance, Danou de nous avoir si gentillement sustentés, et tous mes compagnons clowns de ce stage de juillet 2009 avec qui j'ai fait un merveilleux voyage et que j'espère revoir très vite !




Si à la suite de cet article vous êtes tentés par l'expérience, n'hésitez plus, contactez Paolo et entrez, comme nous l'avons fait, dans le pays des clowns !


Publié dans Formations suivies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article